Armes d'Hast

Publié le par Cabaret

 

Rapide aperçu des différentes et princilales armes d'Hast utilisées en italie du nord, savoy et allemagne du sud




armes-20dhast.jpg
"Miniature italienne de la fin du XIVeme représentant un homme d'arme équipé d'un fauchard"

 

 

La vougue est une arme assez simple constituée d'une lame dont la forme rappelle le soc d'une charrue. Bien que d'une qualité souvent médiocre, elle est très répandue parmi les piétons et les paysans, car facile à construire et à manier. Historiquement, la vougue s'est progressivement transformée en hallebarde après adjonction d'une pointe opposée à la lame et l'amélioration de la qualité.

 


 

La bardiche est proche d'une hache : une énorme lame de 60cm montée au bout d'un manche de 2m. Malgré sa taille impressionnante, la bardiche est moins dangereuse qu'une hache de bataille. En effet, la lame est souvent de moins bonne qualité, mais surtout l'arme est plus lente et plus difficile à manier.

 

 

 

Une lame montée au bout d'une hampe de 2,4m forme le fauchard. Cette arme est destinée avant tout à trancher, mais la lame est légèrement en pointe, ce qui permet de frapper d'estoc, quoique avec une efficacité moindre. Cette arme est dérivée d'un outil de paysan, et est moins efficace qu'une véritable arme de guerre. Le fauchard est également appelé couteau de brêche


 

Egalement connue sous le nom de Spetum, Ranseur, ou Corsèque, cette arme est l'ancêtre de la pertuisane. Elle est utilisée essentiellement pour frapper de la pointe. Les crochets ne sont pas extrêmement dangereux, mais ils peuvent s'accrocher dans les vêtements ou l'équipement, permettant ainsi de déséquilibrer l'adversaire. 


 

La demi lune est constituée d'une lame en forme de croissant. Elle est assez rare et délicate à manier


 

La langue de boeuf est dotée d'une longue lame de près de 60 cm. Elle peut s'utiliser autant pour trancher que pour percer.

 

 

 

La pointe, en forme de feuille avec des bords ondulés, possède une lame en forme de demi-lune à la base. La pertuisane n'est pas très efficace, mais sa pointe qui peut être ouvragée aisément en fait une arme d'apparat appréciée auprès des gardes d'honneur.

 

 

 

entraînéArme très populaire et dangereuse, la hallebarde possède une lame de bonne qualité, couplée à une pointe assez effilée. L'arme est assez lourde et lente, mais entre les mains d'un combattant , elle peut faire des ravages


 

Énorme marteau doublé d'une pointe au bout d'une hampe de 2.4m, le marteau de Lucerne est une arme dangereuse, mais son poids et sa lenteur limite son intérêt.


 

Cette arme rare n'est pas destinée à blesser l'adversaire, mais à le capturer.  A la place de la pointe, on trouve deux "mâchoires". Chacune d'entre elle est incurvée pour encercler le cou, dont la taille va de 1 à 3m. Ces mâchoires sont hérissées de pointes. Ces dernières ne peuvent pas blesser la victime, elles servent uniquement à l'empêcher de se libérer : il est impossible d'écarter les mâchoires avec les mains si elles ne sont pas protégées par au moins un gantelet de maille.

 

 

 


musée des invalides                                musée militaire Vaudois - Morge

Publié dans Armes et Armures

Commenter cet article