Le chateau de Montrottier

Publié le par Cabaret

bandeau-montrottier.jpg

 

 


fa74154.jpg


Le château de Montrottier se situe sur la commune de Lovagny en Haute-Savoie
 à une dizaine de kilomètres à l'ouest d'Annecy, près des gorges du Fier.

 

   

Le château est situé dans l'avant-pays savoyard, pays de l'Albanais entre le Rhône
 et les préalpes calcaires, et il est perché sur une colline qui domine toute la contrée.
 Du chemin de ronde, la vue embrasse la campagne vallonnée et s'étend au-delà des montagnes
 qui dominent le lac d'Annecy jusqu'au mont Blanc.

 

numerisation0022.jpg 


Les bâtiments du château furent édifiés entre le XIIIe et le XVe siècle.
 C'est une forteresse pentagonale autour d'un donjon cylindrique à mâchicoulis et courtines
 et constitue un bel exemple de l'architecture médiévale savoyarde.

Au XIIIe siècle, fut construite une enceinte hexagonale, protégée au nord par les gorges du Fier,
 et comportant une tour carrée, la Tour des religieuses, ainsi qu'un bâtiment pour le corps des gardes.
 Il est à noter que les poutres de la tour ne furent pas incrustées dans les murs mais seulement posés
 sur des corbeaux, afin d'évacuer l'humidité et permettre un changement plus facile.

Au XIVe siècle est ajouté une tourelle d'angle à la Tour
 des religieuses afin d'abriter un escalier à limon suspendu.

 

 

 Chateaumontrottier.jpg


Au XVe siècle, Pierre de Menthon, conseiller et ambassadeur du duc de Savoie Amédée VIII
 en devient le seigneur. Il va faire effectuer beaucoup de travaux de construction et de rénovation.
 Constructions du Logis des chevaliers, du Logis des Comtes, et construction
du donjon central à mâchicoulis : 33,5 m de haut pour une circonférence de 30,6 m,
 comprenant 5 salles superposées et accessible par une passerelle de bois depuis
 le premier étage du Logis des Comtes Il fit aussi effectuer la réfection des courtines.

La famille de Menthon-Monrottier conservera le château jusqu'à la Révolution. Au début du XIXe siècle,
 il appartint au général suisse Guillaume-Henri Dufour,
 fondateur de l'armée suisse moderne et de la Croix-Rouge.

La baronne de Rochette qui en fut propriétaire au XIXe siècle fit aussi faire d'importants travaux,
 en remaniant le Logis des Comtes et en remplaçant
l'escalier du Logis des Chevaliers par un escalier d'honneur.

 

 
motrot-nb-gravure.jpg

 


Au début du XXe siècle, de 1906 à 1916, le château devint la propriété de Léon Marès qui fut
 un grand collectionneur d'objets d'art. À sa mort, il le légua, avec ses collections,
 à l'Académie florimontane, fondée en 1606 par François de Sales et le juriste Antoine Favre,
 père de Vaugelas. L'Académie florimontane en est encore aujourd'hui propriétaire.

 

 

 montrottier-12.jpg


Le château contient de vastes collections d'armes et d'armures

, de faïences, porcelaines et verreries,
 de tapisseries (dont des tapisseries des Flandres),
 de meubles d'époque, de dentelles,
 ainsi qu'une collection d'objets rares d'Extrême-Orient et d'Afrique,
 réunis par Léon Marès, l'un des derniers grands collectionneurs
 de la fin du XIXe siècle. Il comprend dans ses collections quatre bas-reliefs
 en bronze (renaissance allemande), de Peter et Hans Vischer, célèbres fondeurs à Nuremberg, au XVIe siècle.

 



montrottier4444.jpg


Il se visite de mars à octobre.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article