Le Piemont

Publié le par Cabaret

bandeau-louis-de-savoie-copie-1.JPG

 


Géographie politique


 

Le Piémont fait partie de l'ensemble des régions de la plaine du Pô,
 également appelé Padanie, dont le territoire s'étend d'ouest
 en est sur tout le nord de la péninsule italienne.
Ce vaste territoire comprend - outre le Piémont - plusieurs régions : la Lombardie,
 le Val d'Aoste, la Vénétie, l'Émilie-Romagne,
 le Trentin-Haut-Adige et le Frioul-Vénétie julienne.

 

 



583.gif


 Histoire


 
Le territoire qui correspond au Piémont d'aujourd'hui
 fut habité par des populations d’origine celte-ligure,
 qui ont été soumises à la culture romaine, depuis
le II siècle avant notre ère. De nombreuse villes piémontaises conservent
d'importantes traces de l’époque romaine. Le Piémont a été à plusieurs
 reprises ravagé lors d'incursions des tribus germaniques et, pendant
le haut moyen-âge, à été une liaison entre le royaume des Lombards
et celui des Francs. Dès 1418 la Principauté du Piémont naît.
 Dans la première moitié du XVIe siècle

 

 

 


 le Pays devient le lieu de batailles entre des armées étrangères,
ce qui bloque la vie culturelle. Avec le retour du Duché de Savoie
 et le déplacement de la capitale de Chambéry à Turin en 1563
commence une nouvelle époque, quand le sentiment national Piémontais
devient toujours plus fort. Le Piémont est occupé par la France en 1796.
 Après le retour du roi, l’élite culturelle piémontaise combat pour l’unité de l’Italie,
 qui est réalisée en 1861. Après la formation du royaume d’Italie,
 le Piémont perd beaucoup de son importance ; la langue piémontaise subit
 la concurrence de l’italien et la littérature piémontaise devient provinciale.
 En 1864, Turin perd son rôle de capitale et la langue et la culture italiennes
prennent définitivement le pas sur la langue et la culture piémontaises.
 Au XXe siècle, le Piémont devient une région industrielle,
caractérisée par une forte immigration du Sud de l'Italie

 





piemont.jpg
"paysage typique du Piemont"

 

Le Piémont a développé au cours des siècles une culture originale,
 avec une langue latine, le piémontais, qui a produit une littérature
 très riche, dont les premiers textes remontent au XIIe siècle. Ayant été partie
d'un état plurinational comme le Duché de Savoie, puis le Royaume de Sardaigne
(Savoie, Piémont, Sardaigne, Ligurie), le Piémont a toujours été un pays plurilingue,
dans lequel le français, le piémontais, l'occitan, le franco-provençal
et plus tard l'italien se sont cotoyés sans problème. Aujourd'hui l'italien
 est la langue universelle, le piémontais est parlé par la moitié de la population
 (et appris dans certaines écoles à titre facultatif), et le français
 reste une langue relativement bien connue. Au-delà du piémontais et de l'italien,
 certaines vallées du Piémont possèdent également une langue locale :

Au Piémont occidental, les vallées arpitanes
du Piémont (la Vallée de l'Orco, la Vallée Soana,
 les trois vallées de Lanzo, la Vallée Cenischia, la moyenne
et la basse Vallée de Susa et la Vallée Sangone)
sont des régions dont l'influence est francoprovençal.

 






turin-15eme-dessin.jpg
"Turin au 16eme siecle"

 

Toutes les autres vallées du Piémont occidental sont influencées par
la culture langue occitane (dialecte vivaro-alpin),
 c'est pourquoi on les appelle les Vallées Occitanes.


Quelques vallées autour du Mont Rosa sont de langue walser,
qui dérive d'un dialecte allemand médieval du Valais.

L'est du Piémont au long du Tessin parle un dialecte lombard






sourçe....... "histoire des pays de Savoie" edition "la fontaine de Siloé"

 

Publié dans Provinces de Savoie

Commenter cet article