la guerres des deux Roses

Publié le par Cabaret

 

Angleterre.gif

 

 

 


La Guerre des Deux-Roses , Wars of the Roses.
Guerre civile qui déchira
 l’Angleterre de 1455 à 1485, du fait de la rivalité de deux familles descendant
 l’une et l’autre d’Edouard III, la maison d’York et la maison de Lancastre,
 qui avaient pour emblèmes, la première une rose blanche, la seconde une rose rouge.
 Les Lancastre occupaient le trône depuis la déposition de Richard II (1399),
auquel succédèrent Henri IV (1399/1413), Henri V (1413/22) et Henri VI (1422/61).
 L’incapacité de ce dernier souverain suscita une opposition qui se donna pour chef Richard,
 Duc d’York. Celui-ci vainquit Somerset,le favori du roi, à la bataille de Saint- Albans (1455),
 et, à Northampton ( 10 juill. 1460), Henri VI fut fait prisonnier par les yorkistes ;
 il dut accepter que Richard d’York fût son successeur.

 

 

 

Battle-tewkesbury.JPG

 

 

 Mais la reine Marguerite d’Anjou, femme d’Henri VI s’insurgea contre cette
 combinaison qui ôtait la couronne à son fils. Son armée vainquit
 et tua Richard d’York à Wakefield (30 déc. 1460), mais les yorkistes trouvèrent
 un nouveau chef dans le Comte de Warwick, qui soutint le fils du duc d’York
 et le fit proclamer roi sous le nom d’Edouard IV (1461).

 

 

Untitled15.jpg

 

 


 La maison d’York succédait
 à celle de Lancastre. Cependant, Warwick trahit bientôt Edouard, et s’alliant
 avec Marguerite d’Anjou qui s’était réfugiée en France, il rétablit Henri VI
 sur le trône (1470). Dès l’année suivante, l’armée yorkiste prit sa revanche à la bataille de Barnet,
 où Warwick trouva la mort (14 avr. 1471), puis elle écrasa les dernières forces
 de Marguerite d’Anjou à Tewkesbury ( 4 mai 1471). Edouard IV redevint
roi et Henri VI mourut à la Tour de Londres sans doute assassiné.

 

 

Untitled7.jpg

 

 


 Victorieuse la maison d’York
fut déconsidérée par les excès de Richard III (1483/85).Un descendant des
 Lancastre, Henti Tudor, qui s’était réfugié en Bretagne, débarqua en Angleterre
 et remporta su Richard III, qui périt au combat,
 Proclamé roi sous le nom d’Henri VII, le fondateur de la dynastie
 des Tudors réconcilia les partisans de Lancastre et ceux d’York en épousant
 la fille d’Edouard IV, Elisabeth d’York. La guerre des Deux-Roses s’explique
 essentiellement par l’affrontement des clientèles partisanes, que les historiens
britanniques définissent comme un « féodalisme bâtârd ». S'ils décimèrent la noblesse
 anglaise, les combats n’eurent guère de conséquences sur le reste de la société
et sur le pays qui retrouvait au contraire le chemin de la croissance.
 La guerre des Deux-Roses permit, au bout du compte une consolidation du pouvoir royal,
qui s’épanouit sous Henri VIII, Elisabeth Ire et les Stuarts.

 

 

Untitled4.jpg









chapel de fer et gorgerin conservés en angleterre - fin 15eme
 

 


 
Le petit Mourre. Dictionnaire de l’Histoire

 

Publié dans Autres lieux

Commenter cet article