Conflits Féodaux en Faucigny

Publié le par Cabaret

faucignerand-121.JPG

 

 
 


Les guerres féodales
Prise entre le Genevois et la puissance montante
des Comtes de Savoie, la Baronnie du Faucigny dut
lutter pour préserver son indépendance.

 

 
CarteChateaux.jpg
 

 

Tout au long des XIII e et XIVe siècles, c'est une succession de guerres
féodales. Luttes compliquées, décousues, menées par
des bandes assiégeant villes et châteaux, pillant les campagnes;
coupées de trêves, de renversements d'alliances,
elles se terminent par des échanges et des transactions.
Aimon II lutte contre le comte de Genevois
(1229 et 1236), puis, à Lausanne, contre Jean de
Cossonay (1240). Par la suite, la maison de Genevois
s'alliera aux Faucigny contre l'ennemi commun
savoyard. Guigues VII, époux de Béatrix dut défendre
les États de sa femme contre Philippe de Savoie (1269)

 





3ger.JPG
"chevalier et ecuyer 1325"



 

 

Après sa mort, le conflit se rallume. Les troupes
savoyardes occupent le Faucigny, assiègent le château
de Bonneville, d'où les habitants s'enfuient (1282-
1283). La souveraineté dauphinoise sur le Faucigny est
contestée par la Savoie et les guerres se succèdent:
1294; 1301-1306; 1307-1309; 1320-1334. Après la cession
du Faucigny à la Savoie, en exécution du Traité de
Paris, les habitants et les châtelains refusent d'obtempérer.
La lointaine tutelle delphinale leur convient
beaucoup mieux que la proche puissance savoyarde.
Amédée VI bloque les routes et les cols menant à la
Baronnie et entre en campagne, en mars 1355. Des
galères opèrent, sur le Léman, contre les places faucignerannes
et le château d'Hermance est pris,
 en juin par une des plus importante
armée medievale ayant opéré dans notre departement,
 plus de 14.000 hommes.

 









allinge-gravure.jpg

"Les Allinges, enclave du Faucigny en terre du  Chablais"








Devant la résistance tenace des populations, le comte
propose de s'en remettre à l'arbitrage du roi de France.
Celui-ci se prononce pour l'exécution du traité de cession.
Nouveau refus. Le Faucigny est alors occupé. Le 15
juillet 1355, à Bonneville, le château de Châtillon fut
solennellement remis au commissaire savoyard, Artaud
Cara et Jacques d'Aspremont nommé châtelain de
Bonneville.

 

 

  
klapp-genevois2.JPG
"klappviser et écu aux armes du Genevois"


Avec l'annexion à la Savoie, les guerres féodales
prirent fin mais la seconde moitié du .XV e siècle .fut
violemment agitée par des remous sociaux.Héresies,
sorcellerie, jacqueries, comme la révolte des Robes
rouges du Haut Faucigny (1492), furent durement
réprimées. La vie demeurait rude et précaire, avec des
famines, des endémies, comme la lèpre, dont les
malades étaient confinés dans les maladières, de
violentes épidémies de peste (1345, 1348, 1360,
1364,1371, 1382 à 1408).

 

 

 

Béatrix, la Grande Dauphine, fut l'une des
personnalités les plus remarquables de la Maison de
Faucigny. Elle est associée aux origines directes de la
naissance de Bonneville.











chapel-12.JPG

Publié dans Les sires du Faucigny

Commenter cet article