Villandrando

Publié le par Cabaret




bandeau-vilandrando.JPG

 




 

Cette époque du Moyen-Age est marquée par les terribles
 défaites de Crécy, d'Azincourt et de Verneuil;
 la chevalerie française avait payé un lourd tribu durant ces batailles et les rois
 de France ne pouvaient plus vraiment compter sur des armées
 structurées pour partir au combat. Ils faisaient donc appel à des bandes
 de mercenaires, plus souvent cités comme brigands, enrôlés
 au sein de "compagnies" et qui combattaient pour le plus offrant.

 






BlasonVillandrando-JPG.JPG







Rodrigue de Villandrando est espagnol, originaire de Biscaye.
 Il fut comte de Ribaldo et de Valladolid.

 

 

Villandrando fut admis vers 1410, en France, dans la compagnie de Amaury de Séverac,
 il se fit lui-même capitaine des routiers, véritables mercenaires à la solde
 de sénéchaux, de puissants seigneurs ou puissants évêques. A la mort de son
 protecteur en 1427, il accrut ses forces et se mit au service de Charles VII,
 roi de France. Sa bande est constituée de mercenaires d’origine anglaise et écossaise. 
Le 11 juin 1430, Villandrando participe et remporte la bataille d'Anthon aux côtés de
 l'armée dauphinoise face aux Bourguignons, accompagné de ses 400 "écorcheurs".
Selon les chroniqueurs de l'époque, l'armée dauphinoise se composait alors
 d'un peu plus de 1600 hommes répartis en 3 groupes : un premier groupe composé
 des Dauphinois et des Lyonnais de Hugues II, baron de Maubec
 (soit 600 hommes en tout dont 100 chevaliers,
300 archers et arbalétriers, et 200 piquiers)
; un deuxième groupe composé de mercenaires milanais de Caqueran
 (600 hommes dont un tiers de chevaliers)
 et un troisième groupe composé des routiers de Villandrando
 (400 hommes armés de vouges, de masses et de piques).












Bataille-Anthon-carte-color5.gif

 









En 1433, disposant de 10 000 hommes il est à l’apogée de sa puissance.
 Ses hommes pillent et rançonnent les populations des régions qu'ils traversent.
 Mais sa bande est tout de même réglée par une discipline de fer et son excellente
 organisation en fait un atout pour ses "employeurs". Rodrigue est aussi célèbre
 en France qu'en Espagne (le roi de Castille l'invite une fois par an à sa table)
 ou en Angleterre. Certains le verront en "Empereur des Brigands"
 mais il ne chercha pas à réunir toutes les compagnies de l'époque
 sous sa bannière, bien que son charisme lui aurait permi de réaliser un tel projet.

 

 

 

En cette année 1433 il épouse Marguerite, demi-soeur de Charles Ier de Bourbon
 et fille bâtarde de Jean Ier de Bourbon. En levant le ban et l'arrière-ban sur
 ses terres, le Duc de Bourbon ne parvenait pas toujours à réunir les troupes
 nécessaires pour faire bonne figure, d'autant que le service d'ost était d'une
 durée limitée. Charles Ier fut dans
 l'obligation de faire appel à des compagnies d'aventuriers,
 c'est ce qu'il fit avec Villandrando. D'où le rapprochement entre les deux familles
 par le mariage de la demi-soeur de Charles Ier avec l'Empereur des Brigands.

 

 


En 1434, Villandrando s'installe au château de Montgilbert. En effet, ayant prêté
 la somme de 6000 écus d'or à son beau-frère le Duc de Bourbon, il peut profiter
 du château jusqu'au remboursement complet de la somme prêtée. En période de paix,
la présence de ces bandits de grand chemin devenait une lourde charge
 et une menace pour les paysans et les artisans . Villandrando quittera définitivement
 le château en 1439 (c'est lui qui ordonna la construction du bastion, pourvu de cannonières).

 

En 1436, Villandrando s'empare de Cordes dans la région d'Albi.

 

En 1437, les fourriers du roi Charles VII sont détroussés
 à Hérisson par les hommes de Villandrando.

 


Le roi Charles VII, à qui Jeanne d'Arc, à défaut de prestige,
 avait rendu une certaine autorité, demanda à Charles Ier de sévir contre son presque
 beau-frère qui fut obligé de repasser les Pyrénées. Mais Charles Ier avait continué
 d'utiliser des bandes de routiers. Cela va l'amener à lutter contre le roi de France
 qui voulait les faire disparaitre complètement. Par une ordonnance de 1439,
 Charles VII décida que tout capitaine ou chef de compagnie devait être nommé par lui.
 Plusieurs seigneurs furent hostiles à cette décision et se groupèrent autour
 du Dauphin Louis, futur Louis XI. Le Duc de Bourbon était de ceux-là.
C'est la Praguerie. Les troupes royales occupèrent les places fortes
 de la Limagne bourbonnaise. La paix de Cusset fut finalement signée en 1440.

 

 


Les toupes continuaient toujours à sévir et Villandrando fait encore parler de lui.

 

 

En 1441, le village prospère de Changy, dans la Loire, est détruit
 par sa bande d'écorcheurs. Il pillera Pavie (Gers)
 par la suite et en fera le centre de ses expéditions de pillage.

 

 

En 1457, il décède. Il aura achevé sa vie comme Maréchal de Castille,
 après avoir légué ses biens à l'Eglise de son pays natal.

 

 

Publié dans Personnages

Commenter cet article