Les sangliers

Publié le par Cabaret








Le sanglier (Sus scrofa), ongulé non ruminant, de la famille des suidés,
 est un animal nomade qui se déplace beaucoup à la recherche de nourriture.
Le poids du mâle peut atteindre 150 kg (voire beaucoup plus)
 pour 90 cm au garrot alors que la laie dépasse rarement les 100 kg.
Au niveau des sens, si la vue n’est pas perçante, elle est compensée
 par une ouïe très fine et un odorat particulièrement développé.
La denture est caractérisée par quatre canines : deux sur la
mâchoire inférieure que l’on appelle les “défenses”, et deux
sur la mâchoire supérieure, appelées les “grés”. Elles constituent
 une arme redoutable, car elles sont terriblement coupantes
 et s’aiguisent en permanence entre elles. Les défenses
 poussent durant toute la vie du sanglier.
Le sanglier est excellent nageur. Il passe beaucoup de temps à
se souiller dans la glaise puis à se frotter au tronc
 des arbres pour se débarrasser des parasites.
La structure sociale du sanglier est matriarcale.
La cellule de base ou compagnie est constituée de plusieurs laies suitées.
 La “meneuse” est la plus âgée et la plus expérimentée.
Les jeunes sangliers, de 12 à 24 mois sont appelés “bêtes de compagnie”.
 A partir de 2 ans le sanglier mâle est appelé “ragot”. A partir de 4 à 5 ans
 les mâles quittent les groupes pour devenir solitaires.
L’activité du sanglier est surtout nocturne

Son régime alimentaire est du type omnivore : fruits forestiers (glands, faines...),
fruits divers (pommes, raisins),
racines, tubercules, céréales (maïs en lait puis en grains),
 de lombrics et de viande
 (des animaux morts mais aussi de jeunes faons).

















Publié dans Divers

Commenter cet article