John Talbot

Publié le par Cabaret

 

 

 

 


née entre 1384 et 1390, Blechmore, Shropshire
  mort le 17 juillet 1453,
 Castillon-la-Bataille,


 baron Talbot, 1er comte de Shrewsbury et de Waterford,
baron Furnival de jure uxoris,
 fut l'un des chefs anglais lors de la guerre de Cent Ans.

 

 

 

 

 

 

Il était le fils de Richard Talbot, baron Talbot de Goodrich Castle.
 Il était issu d'une famille Normande originaire de Caux.

 

 

 

 

 

 Carrière militaire

 


Encore très jeune il combat en Pays de Galles,
 en 1409 il se distingue tout particulièrement
 au siège du château de Harlech. En 1414, Henri V d'Angleterre
 le nomme lieutenant en Irlande, mais des différends l'opposent
 au duc d'Ormonde. En 1419, il débarque en France où il participe à de nombreux combats.

 

 

 

 

Au lendemain du siège d'Orléans il commandait la garnison anglaise de Beaugency
, forte de 500 hommes. Il devint commandant en chef des troupes
anglaises après l'affaire de Jargeau, où Suffolk s'était laissé prendre (1429).
 Le 18 juin 1429, il combattit à Patay où il fut capturé
 par Xaintrailles, qui le renvoya sans rançon ;
 il eut bientôt occasion d'user de la même courtoisie à l'égard de son libérateur.

 

 

Il reçut successivement les titres de comte de Shrewshury, de Wexford,
de Waterford en récompense de ses faits d'armes. Il reparut en Guyenne en 1452,
 et occupa rapidement toute la province, mais il perdit la victoire
 et la vie à la bataille de Castillon, près de Bordeaux (17 juin 1453).

 

 

 

 

 

"Mort de Talbot a Castillon 1453"

 

 

 

 

En 1445 il fut créé connétable de France par le roi Henri VI d'Angleterre.

 

 

A l'inverse de son rival John Fastolf, il fut un piètre tacticien.
Selon Thomas Basin, il fut un homme courageux,
 mais si l'on étudie sa carrière militaire on se rend compte qu'il refusait
 tout combat avec l'ennemi. Les deux batailles
 qu'il a livré furent un désastre :
la bataille de Patay en 1429 et la bataille de Castillon, 1453.

 

Le nom de Talbot provoquait un sentiment de peur chez les Français.
 Le nom de Talbot fut prononcé par les mères
 de famille pour effrayer les enfants indociles.

 

 

 

 

"armée anglaise a la mi 15eme siecle"

 

 


 Sources 
Charles VII de Georges Minois,
« John Talbot »,
 dans Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang
Dictionnaire universel d'histoire et de géographie,

Publié dans Personnages

Commenter cet article