Amédée VIII

Publié le par Cabaret

 

 

 




(1383-1451) comte (1391-1416)

puis duc de Savoie (1416-1439) puis Pape (1439-1449)

 

 

Amédée VIII hérite du comté à 8 ans et sa mère Bonne de Bourbon assure la régence. Le comté tombe alors sous la tutelle du duc de Bourgogne, Philippe le Hardi. Pour s'en libérer, Amédée VIII se marie avec la fille de Philippe le Hardi, Marie de Bourgogne en 1401 (ou en 1393 selon certaines sources). La même année il annexe définitivement le Genevois (après l'extinction de la famille comtale) et acquiert Annecy.

 

 

"Amedee VIII"

 

 

 

Amédée VIII hérite du comté à 8 ans et sa mère Bonne de Bourbon assure la régence. Le comté tombe alors sous la tutelle du duc de Bourgogne, Philippe le Hardi. Pour s'en libérer, Amédée VIII se marie avec la fille de Philippe le Hardi, Marie de Bourgogne en 1401 (ou en 1393 selon certaines sources). La même année il annexe définitivement le Genevois (après l'extinction de la famille comtale) et acquiert Annecy.

 

Amédée VIII hérite du comté à 8 ans et sa mère Bonne de Bourbon assure la régence. Le comté tombe alors sous la tutelle du duc de Bourgogne, Philippe le Hardi. Pour s'en libérer, Amédée VIII se marie avec la fille de Philippe le Hardi, Marie de Bourgogne en 1401 (ou en 1393 selon certaines sources). La même année il annexe définitivement le Genevois (après l'extinction de la famille comtale) et acquiert Annecy.

 

Amédée VIII hérite du comté à 8 ans et sa mère Bonne de Bourbon assure la régence. Le comté tombe alors sous la tutelle du duc de Bourgogne, Philippe le Hardi. Pour s'en libérer, Amédée VIII se marie avec la fille de Philippe le Hardi, Marie de Bourgogne en 1401 (ou en 1393 selon certaines sources). La même année il annexe définitivement le Genevois (après l'extinction de la famille comtale) et acquiert Annecy.

 

ntervenant dans le Milanais, il parvient à prendre des terres aux Visconti.

En 1416, l'empereur Sigismond est reçu magnifiquement à Chambéry;

 en récompense de cet accueil, il transforme le comté en duché de Savoie: le comte est fait duc.


 

"L'empereur Sigismond"




 

 

 

 

 

La cour de Savoie est à son apogée: miniaturistes, peintres, musiciens se pressent; le livre d'heures du duc de Berry est terminé en Savoie.

Dans l'organisation intérieure de l'État, le duc fait merveille également: en 1430, Amédée VIII promulgue les statuts de Savoie, qui unifient les lois et les coutumes en diverses parties du duché, et qui centralisent et réorganisent l'administration, la justice et le gouvernement. Il fonde également l'université de Turin.
A Ripaille, il fait agrandir le château par la construction de 7 tours et de 7 appartements; il y crée un prieuré en souvenir de la mort de son père.

Subitement, en 1431, AmédéeVIII décide d'abandonner le pouvoir. Il quitte la cour de Chambéry et mène une vie d'ermite au château de Ripaille: il fonde l'ordre de St-Maurice avec 6 chevaliers célibataires.
Cette attitude de renoncement impressionne l'Europe: le concile de Bâle fait de lui l'antipape Félix V en 1439.

En 1449, il cède sa tiare à Nicolas V pour mettre fin au schisme, mais il gardera le titre de cardinal et celui d'évêque de Genève. 






 

"Le pape Félix V"

 

 

 

sourçe. wikipedia 


 


 En 1419, quand meurt, sans héritier, son cousin Louis d'Achaïe, il annexe le Piémont définitivement. La dynastie de Savoie dispose désormais, avec Turin, d'une seconde capitale en Italie.
L'expansion atteint son point ultime avec l'annexion de Chivasso et Settimo, arrachés au Montferrat, dont le marquis se reconnaîtra vassal du duc (1435).

  






la-cour-amedee-8-123-copie-1.jpg
"Miniature tirée du Breviaire de Savoie représentant Amédée et sa Cour en 1430"


 


Amédée VIII hérite du comté à 8 ans et sa mère Bonne de Bourbon assure la régence. Le comté tombe alors sous la tutelle du duc de Bourgogne, Philippe le Hardi. Pour s'en libérer, Amédée VIII se marie avec la fille de Philippe le Hardi, Marie de Bourgogne en 1401 (ou en 1393 selon certaines sources). La même année il annexe définitivement le Genevois (après l'extinction de la famille comtale) et acquiert Annecy.

Publié dans Les Comtes de Savoie

Commenter cet article