Une histoire D'honneur .......

Publié le par Cabaret

 

 

 

 

 

"Une histoire d'honneur"

 

 

 

 

 

 






 

Au XVème siècle, deux seigneurs avaient leur château à Cusy. L'un était Jacques de Montmayeur, fils de Gaspard II, Maréchal de Savoie, propriétaire du château comtal de Cusy. L'autre se nomme Guy de Fésigny, Président du conseil résidant à Chambéry. Il est le vassal de Montmayeur et occupe la maison forte de Fésigny.

 

 

Un drame se joua entre ces deux grands personnages qui marqua la commune de Cusy. Nous allons vous le conter :

 

 

A Chambéry, règne le Duc Louis qui est un faible, entièrement dominé par sa femme, la belle Anne de Chypre. La colère gronde chez les seigneurs de Savoie. Jacques de Montmayeur, ami de la famille, résiste aux avances de la duchesse. Il est bientôt accusé de médisances envers celle-ci. Guy de Fésigny, de par sa charge, reçoit l'ordre de juger Montmayeur pour ce forfait. Or les deux hommes étaient déjà en conflit car Fésigny avait fait arrêter, juger et exécuter un habitant de Cusy qui était un féal sujet de Montmayeur et avait par cela bafoué les droits féodaux de son suzerain.

 

 

 

Il déclara cependant la confiscation des biens de Montmayeur notamment son domaine de Cusy. Entre-temps, Jacques de Montmayeur paye une amende et revient en grâce auprès de Louis Ier.

 

 

 

Mais il ne peut accepter les outrages que lui a fait subir Fésigny. Le 15 juin 1464, il fait arrêter le Résident et l'emprisonne dans son château d'Apremont. Malgré l'intervention du Duc Louis, celui-ci est jugé (le jugement dura huit mois) pour félonie envers son suzerain. Il fut décapité par le charpentier d'Apremont le 13 février 1465.

 

 

 

Montmayeur, lui, reprit du service dans les armées du Roi de France, le temps d'apaiser la colère du Duc de Savoie. En 1470, il retourne dans ses châteaux d'Apremont et du Mont Raillant. Il décède en 1487.

 

 

 

 

 

 

"ruine du chateau des Montmayeur"

 

 

 

 

 " evoquation du campement du Marechal de Savoie "

 

Publié dans Histoire

Commenter cet article