La préhistoire

Publié le par Cabaret



bandeau-implantation-faucigny.jpg











La Préhistoire

 


Nous ne possédons que de fort minces témoignages
sur l'installation des premiers hommes dans la
région de Bonneville. Dès le Moustérien moyen (vers
70 000 avant J.-c.), période extrêmement froide, on a
le plus ancien établissement humain du Faucigny, à la
grotte d'Onnion, avec les restes d'une faune d'ours et
de marmottes. Au fur et à mesure du retrait des glaciers
du dernier stade (Würm) à partir de 12 000 avant J.-c.,
les Préhistoriques commencent à se hasarder dans
l'avant-pays. Mais c'est au Néolithique, âge de la pierre
polie, qui se situe en gros de 7 000 à 3 000 avant J.-c.
que toute la moyenne et basse vallée de l'Arve est
densément occupée. Ces peuplades d'agriculteurs et
d'éleveurs sédentaires ont laissé de nombreux vestiges
conservés, pour la plupart - comme les autres objets
préhistoriques de la région - dans les musées de
Genève et d'Annecy. Ce sont, essentiellement, des
haches de pierre dure (serpentine, euphotide).

 

 

 

L'age du Bronze



Bonneville a livré une hache en néphrite, sorte de jade,
polie et inachevée, portant sur un côté la marque de la
sont plus rares en amont: Domancy. On a trouvé,
à Bonneville. sur les bords de l'Arve, un bracelet à
ornements circulaires en relief, séparés par une bande
en saillie (Musée d'Annecy). Brison a livré une belle
faucille, qui atteste la pénétration de la civilisation très
haut dans les Préalpes. A la Fontaine des Sarrasins
(Propriété Margolliet à Pontchy), 34 buttes auraient,
selon la tradition, livré des ossements et des anneaux.
Mais les sondages effectués dans ces tumuli, qui sont
probablement, des accumulations de débris fluvioglaciaires,
n'ont pas donné de résultats.
Les hommes du Bronze appartenaient à une « race »
dite ligure, aux têtes rondes (brachycéphales).

 

  


7eme-avant-jc-bronze.JPG
" cuirasse de bronze trouvée a Fillinge "

 

L'Age du Fer (725-120 avant J-C.) 

 


Un refroidissement du climat nord-européen provoque
la descente vers le sud de tribus, porteuses d'une
technique très évoluée, celle des armes et ustensiles de
fer. Un premier âge est celui de Hallstatt (725-450
avant J-c.) mais la Savoie est surtout concernée par la
civilisation de la Tène (du nom d'une station des bords
du lac de Neuchâtel), qui dure, approximativement, de
450 à 120 avant notre ère. Elle est marquée par la venue
de Celtes, les Allobroges, parents des peuplades gauloises
des Séquanes de la rive gauche du Rhône et des
Helvètes de Suisse. Ces populations tranchent avec
celles du Bronze par leurs crânes allongés (dolichocéphales).
Les objets de l'âge du Fer étaient produits à
l'aide du minerai local contenu dans les roches calcaires
et dont il reste, au Salève, de nombreux amas de
scories. Leur conservation, à cause de l'oxydation, a été
beaucoup plus difficile que celle des vestiges du
Bronze. La transition est d'ailleurs graduelle, avec l'âge
précédent. C'est ainsi qu'on peut dater de la fin du
Bronze ou plutôt, du Premier Age du Fer, les cuirasses
de bronze trouvées à Fillinges en 1900 (Musée de
Genève et collection américaine) qui sont parmi les
témoignages les plus prestigieux de la Préhistoire
savoyarde. Les Allobroges, qui avaient
refoulé dans les vallées supérieures les
populations pré celtiques (Ceutrons du
Haut-Faucigny), construisirent des
camps retranchés, pour protéger
leur territoire, au Salève et à
Saint-Gervais. A Bonneville et à
Marcellaz ont été découvertes
des pièces d'argent datant de la
Ligue des peuples celtiques
alpins contre l'envahisseur
germain Arioviste
et, à Saint-Jean-de-Tholome,
une monnaie de la tribu gauloise
des Volsques arécomiques, habitant
la région de Nîmes.

 

 

Publié dans Histoire

Commenter cet article