Les Allobroges

Publié le par Cabaret

En Savoie, les peuples dont nous connaissons l'existence sont :

* la "nation" des Allobroges, composée de petits peuples dont les traces subsistent dans les "pays" de Savoie (Bornes, Albanais, Bauges, Chablais...) dont le territoire s'étendait de Vienne à Genève, plutôt dans l'avant-pays,
*
L'ancien territoire des Allobroges s'étend entre Rhône et Isère, jusqu'à Vienne, sa métropole. Ils sont établis dans l'avant-pays. Mais la Savoie abrite aussi de petites peuplades dans les hautes vallées de l'Isère (Ceutrons) et de l'Arc (Médulles).

Les Allobroges et l'histoire :

 

Les Allobroges entrent dans l'histoire avec Polybe, puis Tite-Live qui, à l'occasion du passage des Alpes par l'armée d'Hannibal, évoquent le peuple des Allobroges, en 218 av JC. Les Allobroges vont perdre leur indépendance en 121 av JC en perdant une bataille contre le Consul Fabius Maximus qui prendra le surnom "l'allobrogique", au confluent du Rhône et de l'Isère. Pressurés par les Romains et leurs impôts, les Allobroges avec à leur tête CATUGNATOS (catu = combat en gaulois) se rebellent mais sont définitivement battus en 62 av JC par Manlius Lentinus.

Polybe signale que les Alpes sont habitées par une population très nombreuse, et Tite-Live précise que les habitations étaient informes, placées sur les rochers, que les mulets et le bétail étaient engourdis par le froid et que les hommes étaient velus et sans soin. Pline et Strabon évoquent les marmottes, lièvres, chevreuils, cerfs, chamois, bouquetins et chevaux sauvages. Pline précise que le blé de trois mois est connu dans toutes les Alpes, et que le fromage "vatusique" des Ceutrons est célèbre à Rome, enfin que les vaches, malgré leur petite taille, donnent beaucoup de lait et que les boeufs sont attelé par la tête et non par le cou.

Le nom des Allobroges

La plupart des auteurs voient dans ALLOBROGES : ALLO qui signifie Autre et BRO qui signifie Pays, ce qui en fait le peuple "venu ?" d'autres pays.
Pour ma part, je préfère la signification de DEUX (en Gaulois) au préfixe ALLOS et BRO pour PAYS, les Allobroges étant le peuple des deux pays. Ce qui correspond à la réalité décrite : l'Allobrogie n'a laissé aucune trace ethnique et sociale, par contre le Dauphiné et la Savoie, même si les noms sont venus plus tard s'appuyent sur des peuplements très anciens. Les Allobroges sont cités avec comme capitale Vienne, mais César parle aussi de Genève (début de la guerre des Gaules). Un pays au Sud et un pays au Nord pour obtenir par regroupement le peuple des "deux pays". Pourquoi pas ?
Cette dénomination est d'ailleurs significative car les tribus qui composaient ce peuple ne sont pas citées. Dans l'avant pays, les tribus devaient être nombreuses, elles ont d'ailleurs laissé leur nom à bon nombre de "pays" ( les pagus latins). La chautagne, l'albanais, le genevois, le chablais, les bornes, les bauges...

Publié dans Histoire

Commenter cet article